Benachour chante :Amla kou'ous al-khilâ'a املا كؤوس الخلاعة

Publié le par litterature.arabe.adab.over-blog.com

Benachour

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur des photos de Grenade, Séville, et Cordoue, le regretté et irremplaçable Benachour chante : Amla kou'ous al-khilâ'a

 

 

 

Texte arabe


املا كؤوس الخلاعة
واغنم ايام السرور
الفرح ساعة بساعة
اغنم زمانك لا يمر
اربح زمانك بواجب
افرح و طيب مع الحبيب
بالكيتارة مع الربايب
طار والنقر العجيب

في روض باه الذوانب
الطير من فوق القضيب
و ام الحسن في ارتفاعة
تفخر علی جمع الطيور
تريك في شغلها صناعة
تنهيك عن الكاس حين يدور
الفرح ساعة بساعة
اغنم زمانك لا يمر


Et en voici la traduction :

Remplis les coupes qui donnent l’ivresse
Et profite des jours de joie et d’allégresse;
Le bonheur vient et puis s’en va
Jouis de la vie avant l’heure du trépas.

Profite de chaque instant comme il se doit :
Avec ton bien-aimé, partage bonheur et joie.
Dans un jardin éclatant où tout rayonne,
Avec les oiseaux sur les branches,
Écoute la guitare et le rabab chanter,
Écoute le luth et ses merveilleuses mélodies;
Le rossignol, sur la plus haute branche,
Dominant fièrement tous les oiseaux du jardin
Fait entendre ses plus beaux chants
Et te distrait de la coupe qu’on te tend.
Le bonheur vient et puis s’en va
Jouis de la vie avant l’heure du trépas.

Regarde le jardin qui se manifeste dans tout son éclat
Et les branches qui s’enlacent et s’entremêlent;
À chaque brise qui souffle (…),
Les jasmins se déploient telles des voiles,
Sur leurs tiges, les roses, se dévoilent
Inondant de leurs larmes les lys blancs.
Les coupes s’emplissent et s’offrent aux lèvres des buveurs,
Alors que le jardin laisse tomber tout voile de pudeur
Le vin circule parmi tous les convives
Et jaillit de la vasque comme une eau vive.
Le bonheur vient et puis s’en va
Jouis de la vie avant l’heure du trépas.


Traduction: Saadane Benbabaali


Publié dans poèmes andalous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article