رأيت الهلال ووجه الحبيب j'ai vu la nouvelle lune

Publié le par litterature.arabe.adab.over-blog.com

Voici un très beau poème chanté dans le répertoire maghrébo-andalou de l'École marocaine. Il est cité dans le livre de Alî al-Baghdâdî (1ère moitié du 14e siècle) intitulé الزهر الانبق في البوس والتعنق traduit ainsi par le regretté René Khawam " les fleurs éclatantes dans les baisers et l'accolement" (Phébus, 1989). J'en donne ici le texte arabe et une nouvelle traduction en français. Mais auparavant on peut écouter cet enregistrement vidéo qui se termine par notre poème chanté par le grand interprète Ba Jeddoub.

 

 

رأيت الهلال ووجه الحبيب
j'ai vu la nouvelle lune et le visage de mon bien-aimé
فكانا هلالين عند النظر
Ils étaient deux lunes  pareilles à mes yeux
فلم أدر من حيرتي فيهما
Tant j'étais troublé, que  je  n'ai pu distinguer
هلال السما من هلال البشر
Lune.jpg
  la lune du ciel de la lune humaine.
ولولا التورد في الوجنتين
Si ce n'était la couleur des roses sur ses joues
وما راعني من سواد الشعر
Et  la noirceur de ses cheveux
لكنت أظن الهلال الحبيب
J'aurais pris la lune pour mon bien-aimé
وكنت أظن الحبيب القمر
et  j'aurais pensé que mon  bien-aimé était la lune.
فذاك يغيب و ذا لايغيب
Mais la lune disparaît et pas le visage du bien-aimé
و ما من يغيب كما من حظر
Et  celui qui disparaît n'est comme celui qui demeure présent.

Traduction : Saadane Benbabaali

Publié dans Poésie classique

Commenter cet article

amal belkacemi 14/08/2010 15:15


c est tout simplement magnifique...bonne continuation chers amis


fondogoi 15/07/2010 23:35


mille et un merci pour ce beau poème et cet auteur que je découvre;choukrane


belhadj lamia 11/07/2010 22:15


Merci, mille merci.QUE DU BONHEUR!!


asmaa 05/07/2010 20:30


magnifique, j'espère qu'il y a une suite :)


Farid 26/06/2010 12:55


اهلا و سهلا الاستاذ سعدان
هذه القطعة الرائعة غنيتها منذ ازيد من 35 سنة مع اختلاف في البيت الثاني الذي هو كتالي
فلم ادر ايهما قاتلي هلال الدجى ام هلال البشر
نفس البيت في كتاب من وحي الرباب للحاج عبد الكريم الرايس صفحة 132
تحياتي الخالصة